Réussir son CV, n’a rien de bien compliqué dès lors qu’on connaît la recette qui permet de faire de son curriculum vitae un résumé concis et exhaustif de sa carrière tout en séduisant le recruteur. Bien choisir ses ingrédients, gérer les dosages et savoir improviser, la création d’un bon CV est une véritable cuisine. Cette recette du CV parfait, la voici :

Les ingrédients de base votre CV

Petit rappel avant de mettre la main à la pâte : le CV joue un double objectif de présentation de votre carrière et de séduction. Gardez bien ces deux éléments en tête au moment de rédiger votre CV car si vous vous éloignez de ce fil conducteur, la recette risque de prendre une tournure amère et peu agréable, difficile à digérer pour le recruteur qui passera à autre chose.

Ceci étant dit, voici les principaux ingrédients que vous allez devoir mélanger dans votre CV pour lui donner un maximum de goût :

  • Les informations de base: présentez-vous comme si vous donniez une carte de visite à un prospect. Le recruteur doit connaître votre nom et disposer d’un moyen de contact pour revenir vers vous pour passer à l’étape supérieure.
  • L’expérience professionnelle: c’est l’élément le plus répandu dans les CV du monde entier. Puisqu’un CV doit permettre au recruteur d’évaluer en un clin d’œil votre carrière, il faut donner les étapes de cette dernière en posant les différents jalons que sont les postes occupés par le passé. Mais pour donner un maximum de saveur, on pourra également y associer l’ingrédient suivant :
    • Les compétences acquises : il s’agit ici d’indiquer ce que vous savez faire et ce que vous pouvez faire. La première question que se pose le recruteur est « que peut apporter ce candidat à mon entreprise ? » et la liste des compétences y répond parfaitement. En fonction des goûts, on optera pour une présentation par familles de compétences ou on associera les compétences en fonction des postes précédents pour démontrer la valeur ajoutée du candidat.
    • Le parcours de formation: au même titre que l’expérience professionnelle, l’ensemble de votre formation permet de disposer d’indices précieux sur votre personnalité et vos compétences. Par contre, ces informations sont moins importantes que votre carrière et achèveront de donner du goût à l’ensemble mais n’en faites pas trop : inutile de remonter jusqu’au baccalauréat sauf si vous n’avez pas d’autre diplôme à présenter.

Bien entendu, ce ne sont là que les ingrédients de base que l’on attend de tout CV. Pour le reste, comme en cuisine, rien ne vous interdit de rajouter quelques ingrédients pour peu qu’ils soient pertinents. Si vous en avez l’occasion, pourquoi ne pas ajouter un court paragraphe de présentation inspiré des CV en ligne ? Ou même une rubrique loisirs pour peu que celle-ci ne soit pas trop générique ou trop spécifique ? Laissez parler votre créativité !

On laisse gonfler son CV…

Gros débat que celui-ci : faut-il oui ou non gonfler son CV ? Autant le dire tout de suite, il n’y a pas de réponse absolue ici et il faut faire son choix en fonction des forces en présence. Les faits se suffisent à eux-mêmes pour séduire le recruteur, surtout que celui-ci n’hésitera pas à vérifier les informations grâce un outil magique, Internet.

Si l’on devait établir une règle en matière de « gonflage » de CV, ce serait de ne pas en faire trop voire de ne pas le faire du tout : le risque d’être démasqué est grand et cela aura un effet très simple, on ne vous prendra pas au sérieux. Essayez de rester honnête et, si vraiment vous sentez que l’occasion est trop belle de transformer votre stage de 3 mois en CDD de 4 mois, ne soyez pas trop gourmand ou vous passerez pour un vilain menteur !

Essayer d’autres saveurs

Un dernier point sur les alternatives au CV. Si le CV est généralement une feuille de papier au format standard que vous aurez préparé avec amour sur votre ordinateur, il est possible de s’essayer à d’autres horizons.

Le CV en ligne en est un bon exemple puisqu’il est largement regardé avec l’essor des réseaux sociaux. La recette est simple puisqu’il suffit de reprendre les mêmes les éléments de base et de s’adapter aux attentes du recrutement en ligne et des réseaux sociaux. N’hésitez pas à jouer l’originalité en restant relativement sobre tout de même.

Le CV vidéo quant à lui est une alternative dynamique au CV classique et permet de se faire remarquer. Là encore, on reprend les mêmes ingrédients mais on n’oublie surtout pas de les adapter au nouveau média. Soyez dynamique et original sous peine d’envoyer aux recruteurs une image assez négative : que diriez-vous si vous receviez une vidéo mal tournée d’un candidat ânonnant d’un ton peu assuré son texte ?

Avec tout cela, vous avez toutes les  chances de séduire les recruteurs. Maintenant, à vous d’ajuster le dosage entre simplicité, percussion et originalité pour proposer à votre tour un CV presque parfait !