L’aura de mystère qui entourait les consultants en recrutement s’est ternie. Ni agents secrets des conseils d’administration, ni flibustiers des réorganisations, ils se sont « banalisés ». Le recrutement s’est, hélas, industrialisé. Tout le monde – ou presque – peut devenir consultant aujourd’hui. Une fois que l’on a dit cela – une vérité qui peut doucher les plus motivés – comment se projeter alors dans cette carrière ?

Je suis convaincu que c’est le cabinet et sa méthodologie qui font la différence. Avec un mantra business first ! Proposer ce que nos clients n’imaginent pas en termes de profils, c’est ce vers quoi nous tendons. Une approche à contre-courant d’un entre soi qui perdure dans le métier (ndlr : un X ira chez EDF, un HEC chez l’Oréal etc.). Un système de cooptation non-dit qui sclérose parfois les organisations. Nous repérons des potentiels très pertinents pour nos clients. Pas forcément des profils atypiques, mais des personnalités qui pourront accompagner l’ambition d’une organisation. Il faut parfois batailler ferme pour les promouvoir ! Le recrutement n’est pas une science exacte. Nous proposons, nos clients disposent, nous contre-proposons. C’est une conversation qui s’engage. L’important c’est de challenger les besoins du client. Lorsqu’il veut remplacer un ingénieur d’affaires BtoB parti vivre une autre aventure professionnelle, il nous demande de trouver le même profil. Si nous repérons un directeur des opérations qui serait, à ce poste, particulièrement efficace pour la croissance de l’entreprise, il faut convaincre ! Plonger dans la « tuyauterie » de la stratégie de développement de nos clients, est LE sel de notre métier. Cela demande du temps, des rendez-vous réguliers avec eux et des ajustements quasiment en temps réel. Si nos interlocuteurs arrivent à dégager le temps nécessaire pour mener, avec nous, un recrutement, cela peut aller très vite. Finalement, c’est la dimension Business de ce métier qui est la plus passionnante. Comprendre un projet, une ambition, une stratégie et se focaliser sur la ressource la plus précieuse pour réussir : l’humain !

 

frederic-blog

Bio express

Frédéric Descrozaille

Homme de communication, Frédéric a construit son parcours professionnel autour d’une idée forte : ce sont les hommes qui font réussir les organisations. Cette confiance dans les relations humaines, il l’a mise à l’épreuve en dirigeant successivement deux fédérations interprofessionnelles complexes. Conduite de projets, réformes internes, recrutement et management d’équipes, Frédéric a toutes les cordes à son arc pour conseiller en toute légitimité ses clients….Ses cordes sont également vocales : ce baryton a vécu l’expérience des récitals.