Pour les familiers des cabinets de recrutement, s’il est une évidence, c’est que cet univers professionnel est très normé, et laisse peu de place à l’originalité. Pourtant, Selescope a su très tôt faire la différence, et maintenir la distance avec ses concurrents. En insistant sur la compréhension du client et la définition de son besoin, l’entreprise répond au plus proche des attentes.

C’est aussi ce qui a convaincu Pierre Pigaglio, Directeur Général Délégué de Berand (groupe Scafom Rux), société spécialisée dans la location et location-bail de machines et équipements pour la construction.

Confronté à une problématique de recrutement de cadres à des postes clés, Pierre Pigaglio, Directeur Général Délégué de Berand (groupe Scafom Rux), a décidé de faire appel à un prestataire externe. « Nous avions besoin d’une aide extérieure pour monter des équipes solides, sur des postes de Directeur des Opérations, Responsable de Bureau d’Etudes, etc. Il fallait également que le prestataire soit en mesure de nous apporter des solutions concrètes et opérationnelles de management ».

Un bouche à oreille positif

Dans un marché très large et un secteur ultra concurrentiel, où opèrent de grands acteurs très visibles, il est difficile pour un cabinet de recrutement de se démarquer. D’autant que le secteur laisse peu de place à l’originalité, avec un processus qui reste assez normé dans ses grandes phases : définition du poste, recherche et sélection.

Pourtant, un bouche à oreille positif pousse Pierre Pigaglio à se tourner vers Selescope, pour « le franc-parler des dirigeants, leur sérieux et leur capacité à renter très vite dans le vif du sujet. »

Une définition précise du besoin

La rencontre avec les dirigeants de Selescope conforte Pierre Pigaglio dans son choix. « Après 25 ans de pratique PME et de recrutement, Selescope m’a fait l’effet d’une structure sérieuse, sur-mesure, pas d’une industrie à produire des candidats à la chaîne ». Mais la différence Selescope ne s’arrête pas là…

Les premières réunions sont consacrées à la définition des objectifs et au questionnement du client, pour mieux comprendre la culture d’entreprise, ses attentes et son besoin. « Sur une mission de 6 à 7 semaines, la première est consacrée à la définition du besoin. L’impression d’une perte de temps est vite dépassée. C’est en réalité un gain précieux, qui permet d’avancer plus efficacement. »

Pour accompagner ses clients, Selescope s’appuie sur une palette d’outils méthodologiques matriciels, permettant de définir le poste et le profil type du candidat idéal. « Ils arrivent à matérialiser les besoins, à mieux définir le référentiel commun pour avoir une démarche sélective et maîtrisée des postulants. »

Une implication du client à chaque étape du processus…

 

Une autre différence de poids pour le client réside dans son implication systématique, à chacune des phases du processus. En contact direct avec les consultants et dirigeants de Selescope, il bénéficie d’une information continue. « Le reporting est permanent, quasiment en temps réel. La démarche d’information est basée sur des comptes rendus analytiques, argumentés et riches. C’est très rassurant. »

 

« L’accompagnement, la définition du besoin et son utilisation, l’implication… Tout ça permet d’installer un vrai degré de confiance, au fur et à mesure des avancées concrètes. »

 

« Énergie, écoute client, qualité de service, rigueur et expertise… Selescope a su se différencier dans un univers très normé. » Selon Pierre Pigaglio, « l’entreprise n’a rien à envier à ses concurrents », qu’il s’agisse de grands ou petits cabinets de recrutement. Mieux, c’est en capitalisant sur l’ensemble de ces points « qu’elle va se faire une place de choix dans son marché, et gagner en notoriété et visibilité. »